< Retour

Par Christophe Bonvin /

Analysez et pilotez votre ENTREPRISE avec les ratios. Partie 2/2

Dans le cadre de cet article en deux parties, nous développerons les ratios les plus significatifs permettant une analyse complète de la santé financière d’une entreprise. Dans l’édition précédente de l’UVAM, nous avons abordé les ratios financiers et les ratios de trésorerie. Dans le présent article, nous décrirons et illustrerons les ratios de rentabilité, d’activité et du cash-flow. Ces indicateurs ont pour objectif de donner à la direction de l’entreprise les outils nécessaires pour analyser et piloter son activité et prendre les meilleures décisions possible. Dans chaque ratio exposé ci-après, un exemple de calcul est présenté à partir des états financiers annexés (cf illustration).

 

 

LES RATIOS DE RENTABILITE

Ces ratios expriment un rapport entre le bénéfice généré et le capital utilisé dans l’entreprise.

 

Rentabilité du capital investi

Ratio : EBIT x 100 / Capital investi = 24 x 100 / 200 = 12%

Dans ce ratio l’EBIT représente le bénéfice avant intérêts et impôts et le capital investi est égal au total du bilan. Cette valeur représente une échelle de mesure de la capacité de l’entreprise à créer de la valeur économique par l’engagement de capital. Dans la pratique et de manière empirique, une rentabilité du capital investi de 6 % à 10 % peut être considérée comme correcte.

 

Rentabilité des fonds propres

Ratio : Bénéfice net x 100 / Fonds propres = 14 x 100 / 100 = 14 %

La rentabilité des fonds propres indique en pourcentage le bénéfice qui a été dégagé au cours de l’année avec les fonds propres engagés. Il s’agit de la rentabilité des capitaux investis par les propriétaires de l’entreprise. Une forte rentabilité accroît la distribution potentielle de bénéfice et améliore la valeur de l’entreprise. Selon la branche d’activité, une rentabilité des fonds propres de 8 % à 10 % peut être considérée comme bonne en Suisse.

 

Marge bénéficiaire nette

Ratio : Bénéfice net x 100 / Chiffre d'affaires = 14 x 100 / 1000 = 1.4 %

Ce ratio démontre combien de pourcentage de bénéfice net il reste au final dans l’entreprise par rapport au chiffre d’affaires généré initialement. Pour le propriétaire de l’entreprise, ce qui est décisif avant tout est ce qu’il reste après avoir payé toutes les charges.

 

LES RATIOS DE CAHS-FLOW

Le cash-flow est la liquidité qui est générée par l’entreprise par son activité opérationnelle. Les ratios du cash- flow permettent d’évaluer par une considération dynamique la capacité d’endettement, respectivement la limite d’endettement. Hypothèse pour les calculs : le cash-flow est de 40 et les investissements nets (achats moins ventes d’immobilisations) sont de 20.

 

Rapport cash-flow/investissements

Ratio : Cash-flow x 100 / Investissements nets = 40 x 100 / 20 = 200 %

Ce ratio indique si l’entreprise dégage suffisamment de cash-flow pour financer ses investissements. Si ce rapport est supérieur à 100 %, cela signifie que l’entreprise est capable d’autofinancer ses propres investissements de la période et provisionne pour les investissements futurs. Une valeur de ratio inférieure à 100 % signifie que l’entreprise doit, pour financer ses investissements, recourir à des capitaux étrangers portant intérêts.

 

Facteur d’endettement

Ratio : Endettement effectif / Cash-flow = 72 / 40 = 1.8 x

Ce ratio exprime le nombre de fois (nombre d’années) qu’il faudrait générer le dernier cash-flow pour rembourser l’endettement effectif (capitaux étrangers moins liquidités moins créances). Plus le facteur d’endettement est faible, plus la sécurité des créanciers est importante. Dans la pratique, des valeurs en dessous de 5 sont considérées comme bonnes.

 

LES RATIOS D'ACTIVITE

Ces ratios démontrent sommairement la qualité de la gestion des principales composantes du fonds de roulement net (débiteurs, fournisseurs, stocks). Par mesure de simplification, les valeurs suivantes seront utilisées pour le calcul des ratios d’activité :

  • Débiteurs moyens : 72
  • Créanciers moyens : 120
  • Stock moyen : 100
  • Chiffre d’affaires à crédit : 1440
  • Achats de marchandises à crédit : 1020
  • Charges de marchandises consommées : 1000

 

Délai d’encaissement moyen des débiteurs

Ratio : 360 jours x Débiteurs moyens / Chiffre d'affaires à crédit = 360 x 72 / 1440 = 18 jours

Ce ratio exprime la durée moyenne de paiement des clients après l’envoi de la facture. Cette valeur doit surtout être comparée avec le délai de paiement accordé pour vérifier si les clients paient en moyenne dans les temps. Dans le cadre de la gestion des débiteurs, il y a souvent des conflits d’objectifs entre le comptable qui souhaite envoyer un rappel et le commercial qui désire plutôt ménager la relation avec le client pour éviter de le froisser.

 

Délai de paiement moyen aux créanciers

Ratio : 360 jours x Créanciers moyens / Achats de marchandises à crédit = 360 x 120 / 1020 = 42.4 jours

Ce ratio exprime la durée moyenne de paiement aux fournisseurs après la réception de la facture. Cette valeur doit surtout être comparée avec le délai de paiement octroyé pour vérifier si l’entreprise paie en moyenne dans les temps. Le respect de la tenue des engagements dans les délais relève de la politique d’une entreprise intéressée à des relations commerciales à long terme avec des fournisseurs fiables.

 

Durée moyenne des marchandises en stock

Ratio : 360 jours x Stock moyen / Charges de marchandises = 360 x 100 / 1000 = 36 jours

Ce ratio exprime la durée moyenne de stationnement du stock dans l’entreprise. Il est primordial d’avoir une gestion du stock optimale et équilibrée. Trop de stock implique des coûts supplémentaires importants (location halle, manutention, dépérissement et obsolescence) tandis que la rupture de stock génère des risques du côté du client (perte d’une commande ou d’un client, manque de choix dans les articles).

 

CONCLUSION

En complément des ratios financiers et des ratios de trésorerie traités dans la première partie de cet article, les ratios de rentabilité, du cash-flow et d’activité permettent à la direction de l’entreprise d’avoir une vision complète de la situation financière. A noter que seuls les ratios les plus utilisés ont été développés dans cet article. Dans la pratique, une telle analyse devrait se faire au moins une fois par année afin de pouvoir suivre l’évolution des valeurs dans le temps et, dans la mesure du possible, en comparant les ratios de l’entreprise avec ceux de la moyenne de la branche d’activité en question. Bonne lecture et à vos calculettes.

 

Télécharger le PDF


CES ARTICLES POURRAIENT VOUS INTÉRESSER

Par Christophe Bonvin /

Déductions immobilières : Propriétaires, que devez-vous déclarer et que déduire ?

Entretenir son patrimoine demande souvent un effort financier. Il est intéressant fiscalement de savoir ce qui est déductible de son revenu imposable...

Lire la suite

Par l'Administration fédérale des contributions AFC - Département fédéral des finances DFF /

Taux d’intérêt 2020 admis fiscalement sur les avances ou les prêts en francs suisses

Lorsqu’une société accorde des avances ou des prêts sans intérêt ou contre un intérêt insuffisant...

Lire la suite